DQ Mania
Bienvenue sur DQ Mania, la communauté Jeux Vidéo & Dragon Quest! N'hésite pas à t'inscrire et à nous rejoindre, pour passer de bons moments avec des membres très sympathiques, et surtout pour ACCÉDER A LA CHATBOX o/ Wink

DQ Mania

DQ Mania : Une Communauté, Des tonnes d'infos à propos de Jeux Vidéo, Une ambiance, Une Chatbox, Une Histoire.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [360, PS3] Red dead redemption

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The-King-Pacman
Initié
Initié


Messages : 16
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 20
Localisation : Chez Pepito le roi du gato

MessageSujet: [360, PS3] Red dead redemption   Jeu 21 Juil - 22:04

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Qui ne connait pas les westerns ? Qui n'a jamais vu l'un de ces westerns à rallonge nommé à juste titre western spaghetti ? Qui n'a jamais vu Clint Eastwood et Lee Marvin se faire face durant des heures, avec pour seul fond les harmonicas et les violons ?
Personne, ou presque. Mais qui n'a jamais pensé qu'un jeu vidéo retraçant tout cela ne pourrait être qu'un chef-d'œuvre ? Qui n'a jamais rêvé de parcourir les vastes étendues du grand ouest avec notre fidèle canasson, de partir à l'aventure et jouer le desperado ou le bon cowboy, de voir les shérifs, les saloons et leurs prostituées, de défier un illustre inconnu en plein milieu d'une ville ?
Rockstar l'avait déjà réalisé peu de temps avant avec Red dead revolver, très bon jeu n'ayant pas eu d'énorme succès. Mais Rockstar a voulu le refaire, en visant haut, en mettant le paquet sur la réalisation, et tous les anciens jeux de westerns, toutes consoles confondues, ne peuvent que s'incliner devant Red dead redemption.

I.Scénario


Nous incarnons le vrai chasseur de primes : John Marston. Celui-ci faisait partie d'une bande de grands bandits, mais après avoir eu un enfant avec la prostituée du camp, il a décidé de se ranger et de vivre paisiblement avec sa famille, dans une ferme, à élever des poules, s'occuper du bétail, vivre normalement.
Mais tout n'est pas si simple. On ne peut pas prétendre être un hors-la-loi et se ranger du jour au lendemain sans être embêté. C'est pourquoi les autorités de Blackwater, au lieu de l'exécuter bêtement, lui offrent une seconde chance : il lui suffit de capturer les trois anciens principaux membres de sa bande pour avoir droit à la rédemption. Bien entendu, comme garantie de sa bonne foi, ils ont capturé son fils et sa femme et n'ont promis de les lui rendre qu'une fois le travail accompli. Ainsi, John Marston part dans la région de New Austin, à la recherche du premier membre, Bill Williamson...

Ce scénario simple est magistralement mis en scène, c'est ce qui renforce son intensité dramatique. Tous les personnages sont attachants, l'on retrouvera toujours les personnages stéréotypés généralement (dans les saloons, autour des tables de poker, dans la rue...).
Les personnages principaux sont tous réussis dans leur genre : John Marston reste mystérieux tout le long du jeu, avec une certaine dose de je-m'en-foutisme, mais toujours préoccupé plus que tout par sa mission. Le meilleur moyen de le connaître est de lire les sous-titres lors des voyages en cheval, ou d'écouter le dialogue en anglais pour les anglophones, offrant une magie sans pareil.
Ce n'est qu'à la fin que l'on découvre les forces de l'ordre de Blackwater, toujours aussi réussis dans leur genre, ainsi que la famille de John. Ne disons rien pour éviter le spoil.
Les personnages donneurs de mission sont creusés et réussis, et c'est ainsi que l'on retrouvera la fermière gentille et attentionnée mais tout de même forte, le taré à la recherche d'un trésor toujours en train de traîner avec des macchabées, l'Irlandais trouillard et alcoolique à qui il arrive toujours des ennuis, le charlatan allant de ville en ville pour vendre son remède miracle, l'ancien pistolero qui n'a plus foi...
Les quêtes secondaires (présentées sous forme de services à rendre à des étrangers) sont également importantes, et il y a toujours des scènes cinématiques pour les améliorer. Leur scénario est la plupart du temps bon, et une quête secondaire, accessible uniquement à un certain moment de l'histoire, laisse planer un grand mystère et un personnage énigmatique (Je vous connais).
Des événements aléatoires surgissent souvent lorsque vous vous balladez à cheval ou en ville et sont intéressants, renforçant l'intensité western. C'est ainsi qu'en vous promenant vous verrez une charette avec une femme vous implorant de l'aider, mais n'étant qu'un appât pour vous attirer vers des bandits cachés derrière, ou des paysans se faisant voler, etc...
Enfin, comme tout jeu Rockstar, le mystère plane toujours, et il y aura toujours des choses que vous ne cernerez pas, à l'instar de la terre où les morts reviennent dans GTA san andreas, vous aurez une maison hantée dans la ville abandonnée de Tumbleweed, laissant son lot de frustration et vous promettant des soirées de recherche, si vous êtes de ce genre là.

II.Réalisation

Sans aucun doute l'un des plus beaux jeux xbox et PS3. Peut-être que le moteur graphique n'est pas du niveau de FFXIII (quoique), mais l'univers, l'atmosphère, est magistralement respecté et réussi. La surface du monde est grande, étant divisé en trois grandes régions (New Austin, le Mexique et West Elizabeth). Tout est fait comme à l'époque : du désert, des villes, des forêts, et un peu de régions enneigées au Nord. Mais la mise en scène est magistrale, c'est ainsi qu'en vous promenant à cheval, avec le coucher de soleil, vous pourriez avoir la larme à l'œil, vous prendre une claque, ou bien en parcourant le grand ouest sous la pluie...
Oui, des images valent mieux qu'un long discours :
[hide=Spoiler]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[/hide]
III.Bande son

Il y a bien une phrase pour définir le western spaghetti : "Mieux vaut 5 minutes de bonne musique qu'une minute de mauvais dialogue".
Là, on a les bons dialogues et la bonne musique.
Les musiques ne sont pas très nombreuses (bon on a un bon CD quand même, mais vous attendez pas aux 4 CD d'un Kingdom hearts), mais sont superbes et collent très bien au moment, à l'endroit où nous somment, encore une fois, la superbe mise en scène.
L'on retrouvera toujours l'esprit western avec les sifflements, les harmonicas, les violons...
Il y a également 4 chansons dans le jeu, encore une fois, très bien mises en scène, et collent bien à l'atmosphère. Le meilleur exemple est la chanson Far away de Joze Gonzalez à l'arrivée au Mexique.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Les voix des personnages sont superbes et collent bien à chaque, Rockstar a compris qu'il valait mieux des bons doublages anglais que des mauvais doublages français, comme l'on peut voir dans des gros jeux à licence que je ne citerai pas.

IV.Système de jeu et maniabilité

Le système de jeu...c'est un jeu d'action. Fin. Plus sérieusement. L'on contrôle John, on le voit à l'écran. L'appui sur la gâchette gauche lui fait sortir son arme et apparaître le viseur à l'écran. Ce n'est pas vraiment du FPS.
L'on a plusieurs armes : les revolvers, les pistolets, le lasso (pour capturer), le couteau, les projectiles (bouteilles incendiaires, dynamite, couteaux de lancer, tomahawk), les fusils, les fusils à pompe, les carabines, les fusils de précision (pour les nuls qui jouent qu'à CoD : les snipers).
La maniabilité est exemplaire : les voyages en cheval sont magnifiquement réussis (retourner jouer avec son cheval sur Assassin's creed après ça ridiculise ce jeu), et le système d'itinéraire sur la carte est bien pensé.
Pas grand chose à dire de plus, on peut juste regretter que notre personnage soit aussi souple qu'une vieille ayant le lumbago et le fait qu'il ne sache pas nager.

V.Durée de vie

En ligne droite, une trentaine d'heures, pas mal pour un jeu de ce genre.
Après il y a les quêtes annexes, on a en tout une quarantaine d'heure pour les 100% du scénario.
En plus des services, il faut trouver toutes les pièces de costumes (il y a en tout 13 costumes), les défis (objectifs à remplir pour augmenter son degré de maîtrise d'une discipline, comme les armes, la cueillette, la chasse et le chasse aux trésors, 10 niveaux au total pour chaque).
Pour finir tous les succès par contre, je pencherai sur une soixantaine d'heure, certains sont assez chiants.
Néanmoins l'on a un très bon potentiel de rejouabilité, ne serait-ce que pour retourner à cet univers si réussi, ou même pour parcourir le grand ouest sur son canasson.
L'on ajoute à ça un multijoueur quasi infini.

VI.Multijoueur

Le concept est très bien pensé : l'on parcourt le grand ouest avec notre perso, et l'on fait ce qu'on veut. On peut aussi bien nettoyer des repaires de gang, se promener, explorer, faire des minis-jeux (comme la prise de sac : se joue en équipes. Il faut aller chercher un sac dans le camps de l'adversaire et le ramener chez nous, en comptant sur l'autre pour nous défendre des attaques adverses), le desperado, et tout ce qu'on veut.
Hélas, je ne m'étendrais pas dessus car je ne joue pas souvent à cause de la communauté de gamins de 10 ans/Kevin/les autres que je ne vais pas citer sous peine de m'attirer des reproches.
Même si un mode entre amis est fait pour éviter de se faire tuer en boucle, les autres joueurs s'amusent à tuer votre cheval, ou vous jeter de la dynamite pour vous retarder. Qu'est-ce qu'on se marre.
Faire évoluer son personnage est long : 50 niveaux, arrivé au niveau 50 l'on peut recommencer et passer une légende, il y a 5 légendes en tout. Cela permet d'avoir armes, montures, et personnages.
Les modes de jeux sont variés et plaisants également, dommage pour la communauté.

VII.Undead nightmare (Les cauchemars d'outre tombe)


Enfin, tout le monde a entendu parler de cette extension. Celle-ci est une histoire à part entière, bien que ce soit flou. John Marston vit paisiblement avec Abigail et son fils, lorsque l'Oncle, un fermier qui vit et travaille avec eux, arrive sous la forme d'un zombi et mort Abigail, qui va mordre Jack. John ligote ses zombis et part parcourir le monde à la recherche d'un remède. Il découvrira que le far west entier est infecté, et il aidera les survivants en cherchant un remède.
Cette nouvelle aventure ajoute à elle seule une dizaine d'heures de jeu. L'on retrouve avec joie des nouvelles montures légendaires (les 4 chevaux de l'apocalypse, ayant chacun un pouvoir, comme de brûler les zombis au contact, être immortel...), d'autres créatures (bigfoots, sasquatch), et toute l'atmosphère qui va avec.
Même les animaux sont zombifiés (si comme moi vous détestiez les guépards et ours en normal, alors là, défoulez-vous : zavez une excuse). Il suffit de se ballader pour tomber sur des hordes de zombis, sachant que les munitions sont limitées dans l'extension, surtout au début, il faut jouer prudemment. Enfin il est possible d'aider les survivants à purifier une ville en tuant un quota de zombi avec eux. Il faut régulièrement surveiller les villes sur la carte, car si une ville passe au noir, il est impossible de la récupérer, à tout jamais.
L'on note aussi l'ajout d'un mode multijoueur : le mode cimetière, qui consiste à tuer des hordes de zombis, hélas répétitif, et de nouveaux personnages.

Note finale : 20/20

Je ne pensais pas donner cette note un jour, mais ce jeu est vraiment, pour moi, le meilleur de la next-gen, foncez les gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[360, PS3] Red dead redemption
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inscription: Red Dead Redemption
» [Test] Red Dead Redemption
» red dead redemption
» Du nouveau pour Red Dead Redemption le 12 octobre
» Red Dead Redemption,Edgar Ross

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DQ Mania :: D'autres horizons... :: Autres jeux vidéo-
Sauter vers: